Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 17:32

Certains ne cessent de faire ces va et vient entre haute administration et grandes entreprises privées (qui vivent souvent principalement des commandes de l’Etat, d’ailleurs). Par exemple est-il acceptable que le Préfet qui pilotait le projet d’aéroport de Notre Dame des Landes se retrouve embauché par le groupe Vinci, attributaire du chantier ? 

Dessin-Presse-Politique-France-Corruption-Justice

 


chaque année l'évasion fiscale coûte à la France 60 à 80 milliards d'euro et on demande au peuple de faire des efforts !!!

Il est facile de comprendre que les plus riches peuvent tricher plus facilement que les plus pauvres, les sommes en jeu étant tellement importantes il devient « rentable » de s’adjoindre les services d’un conseiller fiscal qui saura trouver dans le maquis de la réglementation les bonnes recettes permettant d’échapper à tout ou partie de l’impôt. Ne recevez-vous pas chaque jour dans votre boite à lettres des publicités pour des défiscalisations ?

 

blog -fraude fiscale et dette publique

 

Souvenons-nous :


- La rente Pinay (fut président du Conseil): taux de rémunération de 3,5 %, renégocié à 4,5 % en 1973 était indexée sur le napoléon. En juin 1988, les derniers titres étaient remboursés : 1 474 francs l’unité alors qu’ils avaient été payés 36 francs lors de l’émission de l’emprunt. Qui fut le grand perdant ? L’Etat !
- L’emprunt Giscard (ancien Président de la République) : Il a été lancé avec un taux de 7 %. Indexé sur le lingot d’or, il a permis à l’Etat de récolter 6,5 milliards de francs. Il a coûté 76,7 milliards. Qui fut le grand perdant ? L’Etat !
- L’emprunt Balladur (qui faillit devenir Président de la République) a été lancé à un taux de 6 %. Plus de 110 milliards de francs furent souscrits alors que le gouvernement attendait 40 milliards. Il aurait coûté 180 milliards. Grand perdant, l’Etat !
 

 

Et s’il fallait chercher les raisons de la crise ailleurs que dans les discours des politiques ?


l'argent


En Europe, l'évasion fiscale est estimée à 200 milliards d'euros par an. Les pays en voie de développement sont touchés à hauteur de 800 milliards d'euros, soit 10 fois le montant de l'aide au développement consentie par les pays riches ! Six mille milliards d'euros seraient détenus au niveau mondial dans des "PARADIS" fiscaux, 8 % de la richesse mondiale échappe ainsi chaque année au fisc des différents pays.

 

paradis-fiscal

 



L'enjeu financier est considérable : elle représente aujourd'hui entre 60 et 80 milliards d'euros par an. Les avoirs de Français dans les paradis fiscaux s'élèvent à un minimum de 200 milliards d'euros. Si on les taxait à hauteur de 30 %, on récupérerait 60 milliards d'euros, soit les deux tiers du déficit budgétaire de l'Etat en 2012 ! Ces chiffres donnent le tournis au moment où le gouvernement indique qu'il nous faudra réaliser une nouvelle économie de 5 milliards d'euros dans les dépenses publiques pour le budget 2014. La lutte contre l'évasion fiscale est donc d'abord une nécessité absolue pour parvenir à redresser les comptes publics.

 

74818274

 


Partager cet article

Repost 0
Published by trait d'union - dans ACTUALITE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de trait d'union
  • Le blog de trait d'union
  • : association de défense de l'assainissement,l'environnement du cadre de vie la solidarité et de l'entraide l'éducation et la formation dans le canton de rebais.
  • Contact

Recherche

Liens