Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 19:12

 

              hand pointing 

Pour contrôler la conformité  de votre assainissement Le SIANE  vous  a demandé

  105, 50€.

 

        Puis tous les 4 ans : Un nouveau contrôle
qui vous coûtera alors  126,60€ (soit  17% de hausse dissimulée  en 4 fois sur votre facture d’eau).

 

Les élus de la commune représentants au SIANE SPANC ont voté cette hausse !

 

 

 

Exprimez votre mécontentement  payez vos factures d’eau ou votre contrôle en petite monnaie et exigez un reçu.

 

Repost 0
Published by trait d'union - dans Assainissement
commenter cet article
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 09:03

 

Projet d'une Zone de Déveveloppement Eolien sur l'intercommunalité de Charly sur marne.

 

 

Intervention de trait d'union

 

 

img 0411Même si vous avez pris la sagesse d’inviter et d’écouter les différentes associations de défense du cadre de vie et de l’environnement concernant les projets éoliens, nous craignons que le projet soit ficelé à l’avance pour les raisons suivantes ; En effet, dans le courrier que vous nous avez envoyé, le bureau d’étude Envirene dont vous avez confié l’étude a comme  actionnaire principal Monsieur Jean Wippermann  est aussi promoteur éolien. Comment voulez- vous avoir une certaine objectivité d’écoute et de choix quand vous confiez cette étude à une société, qui «étudie» et réalise des projets éoliens?

 

L’autre point que je voulais vous exposer c’est la décision prise par les élus d’installer des éoliennes dans différents lieux de la communauté de communes. Lors des élections municipales à aucun moment il n’a été indiqué ou écrit dans les professions de foi les projets éoliens. Les électrices et les électeurs se sentent floués et mis devant le fait accompli. Vous devez savoir que le mandat que vous confie la population doit être le reflet de leurs besoins et de leurs demandes.

                                                                                                                                      img 0408

Je ne reviendrai pas sur les écrits et déclarations de plusieurs associations sur les conséquences écologiques et économiques avec l’installation d’éoliennes dans notre pays et plus particulièrement dans notre région. Mais vous devez savoir que ces projets sur les sites où vous comptez les installer ne sont pas sans conséquence. Cela va provoquer des nuisances pour des habitants d’autres communes ou de notre département, alors qu’ils ont fait le choix de ne pas avoir d’éolienne. Je pense à des communes comme Villeneuve sur Bellot où le conseil municipal a rejeté à l’unanimité le projet, mais aussi les populations de Verdelot, Viels Maisons et Bellot etc….

 

Les conséquences sont aussi pour la faune et les oiseaux migrateurs, c’est pour ces raisons que le Préfet de Seine et Marne avait donné un avis défavorable pour le projet de Villeneuve sur Bellot et de Verdelot. Déjà nous pouvons constater que les éoliennes installées à Charly sur Marne se voient à plusieurs dizaines de kilomètres, par exemple à Orly sur Morin sur le plateau de Bitibout, Bussières, la butte rouge, etc… Les désagréments de voir ces lumières clignoter la nuit ne sont pas perçus par les populations qui habitent en bas de vallée mais par celles des hauts plateaux.

 

img 0413Lisant dernièrement un article du Pays Briard concernant le projet éolien de Montmirail, Vauchamps, Charleville (P.B du 2 Mars 2010) la préoccupation première ce n’est pas l’environnement qui préoccupe les esprits mais les ressources financières. Ce n’est pas la première fois que j’entends cet argument, y compris lors des négociations avec certains élus et agriculteurs. Aujourd’hui la loi de l’argent est prépondérante à toute logique pour préserver notre planète.

 

Pourquoi vouloir produire toujours plus d’énergie, la logique ne serait elle pas de réaliser des économies et de moins consommer. Je vous demande de réfléchir à cette phrase : «Ce qui ne pollue pas, c’est ce qui n’est pas produit» Il suffit de regarder dans les communes et d’observer les bâtiments administratifs, écoles, salles des fêtes et de sport mal isolés avec souvent un simple vitrage. Des éclairages publics qui consomment beaucoup et peu efficaces par leur éclairage. Des bâtiments industriels ou commerciaux gros consommateurs d’énergies et souvent éclairés toute la nuit, etc….. On doit pouvoir réaliser des économies  dans ce domaine.

                                                                                                                                       img 0412    

Mesdames et Messieurs vous devez prendre en compte l’avis des différentes associations. Pensez  au futur, aux générations à venir, pensez à ne pas refaire des erreurs comme nous avons déjà connues. Je prends par exemple et bien malheureusement, la vache folle, le sang contaminé, l’amiante, le traitement des champs par des pesticides (cancer) etc…

 

Je pense qu’aujourd’hui nous pouvons réaliser des économies d’énergie à condition que l’on prenne par le bon bout les problèmes environnementaux. N’ayons pas toujours à l’esprit l’argent et rien que l’argent.

                                                                  

         

                                               Philippe PHALIPAUD     

                                   Président de l’Association Trait d’Union           

Repost 0
Published by trait d'union - dans Eoliennes
commenter cet article
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 07:16

  

 clip image002-copie-1

   Le 21 avril, j'ai écrit à Mr Laplaige, Maire de Villeneuve sur Bellot, à propos d'une affaire qui me tient à cœur: la pérennité de la Mémoire des Déportés. Je pensais le rencontrer, comme d'habitude , le jour de la cérémonie du Souvenir des Déportés, et qu'avec un peu de bonne volonté les  difficultés seraient surmontées.
       Hélas, j'étais bien naïf: Ce jour là Mr le Maire a brillé par son absence. Il ne s'était même pas fait représenter. Personne pour nous accueillir au monument !

        Que disait donc cette lettre?  La voici.  Cherchez le crime !

    

 

 

                                         Monsieur le Maire

          Je ne doute pas qu'à l'occasion de la Journée Nationale du Souvenir de la Déportation, le 25 avril, nous nous rencontrerons au monument de Villeneuve pour rendre hommage, en la personne de Maurice jacquet, à toutes les victimes de la barbarie nazie

          J'espérais toutefois, qu'en ce 65ème anniversaire, la cérémonie traditionnelle, (qui, il faut bien le dire, est,  comme en bien d'autres lieux,  assez formelle et bien discrète), aurait été complétée par une manifestation plus significative notamment pour les nouvelles générations.

         Je suis déçu car Mr Phalipaud m'informe que l'exposition  que son association avait prévu d'organiser à cette occasion ne pourra avoir lieu.

          Vous n'ignorez pas que, pendant un quart de siècle, j'ai présenté dans de nombreuses localités une exposition que j'avais réalisée sur"La Résistance nord Seine et marnaise et la Déportation". J'ai du cesser d'assurer sa présentation, mes camarades anciens Résistants ou Déportés qui m'aidaient étant presque tous disparus.

          Nos associations d'anciens Déportés et Résistants n'ont plus, aujourd'hui, la force nécessaire pour assurer à elles seules ce devoir de Mémoire.  C'est pourquoi nous nous réjouissons chaque fois que des bonnes volontés se manifestent pour assurer l'indispensable relève..

          Après avoir fait don au Musée de la Résistance Nationale des documents originaux que j'avais pu recueillir, il me reste notamment des panneaux sur la  Résistance et les droits de l'Homme et sur la Déportation que j'avais mis à la disposition de l'association "Trait d'Union".   Je sais que les anciens Résistants de l'ANACR avaient également promis leur concours.

          Il est regrettable que ce projet n'ai pu se réaliser.

          Je n'entend pas m'immiscer dans les relations de votre municipalité et ses associations locales mais je veux croire qu'il s'agit d'un malentendu qui trouvera une solution au moins l'an prochain.

                                             Dans cet espoir,

           Veuillez croire Monsieur le Maire à ma parfaite considération

 

          Comment justifier ce boycott méprisant en guise de réponse?  Les qualificatifs  de la colère ne manqueraient pas ! Je préfère dire mon immense tristesse. Il n'y a plus en Seine et Marne que 23 rescapés, témoins des camps de la mort . Bientôt ils se tairont !

              

          René ROY

          Résistant de juin 1940, rescapé de Buchenwald

          Membre du Bureau départemental des anciens déportés (ADIRP)

          Commission d'Histoire du Musée de la Résistance Nationale

Repost 0
Published by trait d'union - dans L'histoire de nos communes
commenter cet article
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 06:44

jacquet maurice 002Cette année on commémorait partout en France le 65ème  anniversaire de la journée nationale du souvenir de la déportation. Les résistants et les  déportés étaient venus déposer une gerbe de fleurs au monument aux morts de Villeneuve sur Bellot et rendre hommage à Maurice Jacquet.

 

Nous pouvons regretter qu’aucun élu  ne soit présent à cette cérémonie. Je pense à ces résistants et anciens combattants, déportés qui se sont sacrifiés pour la France. La moindre chose que l’on peut  faire c’est de leur rendre hommage et participer aux cérémonies du souvenir.

 

Je suis choqué d’avoir vu cette scène émouvante ; le portail fermé, le gazon pas entretenu, personne pour les accueillir devant le monument.  Voir que les résistants, déportés et anciens combattants sont oubliés par les élus de la commune.

 

Notre association Trait d’Union est doublement déçue car nous avions aussi envisagé d’organiser une exposition sur la déportation, la résistance et la commémoration de la fin de la deuxième guerre mondiale. En fait, tout aura été fait pour répondre tardivement à nos courriers. De se voir réclamer la somme de 310€ pour exposer sans pouvoir bénéficier du prix associatif de 27€.

 

C’est un comportement et une attitude qui n’ont pas de nom, mais sachez que quelques soient les motivations ou idées de chacun, dans de telles circonstances la moindre des choses c’est de se souvenir de ce qu’ils ont fait et que l’histoire ne se répète pas. Ils ont le  droit au respect total.

 

verdelot libération 005

                    Les résistants de Verdelot à la libération

 

   IM001897

                    Maurice Jacquet jeune résistant Villeneuvois

                   arrêté par les Allemands, on ne l'a jamais revu.

                                                     

 

 

 

                                                       Le bureau de l’association

Repost 0
Published by trait d'union - dans L'histoire de nos communes
commenter cet article
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 14:36

eau economie robinet argent               Pendant plus de 20 ans on vous a facturé une taxe d’assainissement qui a été encaissée par les communes. Elle aurait du servir à réaliser des travaux ou à provisionner les travaux à venir. Ou est passé cet argent ?

 

              La commune va s’endetter pour réaliser les travaux d’assainissement. Elle va emprunter de l’argent auprès des banques : A quel taux et pour combien de temps!

 

              Plusieurs offres de travaux doivent être faites pour réaliser l’assainissement collectif soit  un collecteur unique avec eaux pluviales et eaux usées ou collecteur séparé. Le choix sera fait en fonction des moyens financiers de la commune.

 

              Le projet doit être chiffré par la commune avec les solutions retenues. L’impact sur le prix du M3 d’eau doit être mentionné.

 

             Il doit être soumis à une enquête publique et des permanences d’accueil doivent être mentionnées dans les panneaux d’affichage ainsi que dans 2 journaux. Vous pouvez consulter le projet et y apporter vos suggestions ou remarques.

 

             Les travaux sont subventionnés à hauteur de 40% par l’agence de l’eau. Attention le montant des travaux est très lourd pour nos communes. A Hondevilliers le montant estimé s’élève a 1,250 Million € pour 260 habitants, à Orly sur Morin une estimation de 1,400 Million € et tout le monde ne sera pas raccordé au réseau collectif.

 

             Conséquence : augmentation du prix du M3 d’eau pouvant aller jusqu'à 6€, taxe d’assainissement d’environ 50€ sur votre facture d’eau, augmentation des impôts (conséquences des emprunts dans chaque commune)

 

             Travaux d’aménagement dans votre habitation (écoulement, enlèvement d’une fosse, etc) sont à votre charge sans aucune aide financière. Pour ceux qui ont un assainissement individuel aux normes ils auront 10 ans pour se raccorder au réseau collectif.

 

 

 

                   facturedeau

 

 

 

                                                                hand pointing                        

              "QUAND L'ETAT N'ASSURE PLUS SON  RÔLE

                      C'EST L'INJUSTICE QUI GAGNE

                                   DU TERRAIN"

                                         

 

                  

                   SIGNEZ LA PETITION

 

                                                       

 

 

                                                                                                

 

 

 

 

 

  

 

 

 

Repost 0
Published by trait d'union - dans Assainissement
commenter cet article
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 14:34

assainissementLe contrôle de votre installation est effectué par le SIANE  SPANC de REBAIS tous les 4 ans.  La réglementation nationale indique que celui-ci peut etre fait tous les 8 ans (exemple Verdelot). Alors pourquoi tous les 4 ans ?

 

           Au SIANE SPANC siègent des élus de votre commune. Ceux-ci ont voté une hausse  de 17% pour le prochain contrôle. Pour camoufler cette hausse elle sera divisée en 4 fois et facturée sur votre facture d’eau. C’est une prestation facturée sans que le contrôle soit effectué !

 

          Les subventions peuvent être accordées à condition que 80% des propriétaires concernés soient d’accord. Les aides de l’agence de l’eau ne peuvent excéder 60% d’une somme plafonnée de 9535€ et le département peut apporter une aide pour un montant maxi de 2200€ sous certaines conditions.

 

          Le prêt a taux 0% ne peut être accordé que sous certaines conditions : Ne pas être endetté à plus de 30%, vous en avez le droit une seule fois et pour des personnes ayant les ressources suffisantes.

 

          Tous les travaux ne sont pas subventionnés comme l’enlèvement des arbres ou des haies sur le terrain pour installer le drainage, le rebouchage de votre installation, casser un mur ou  grillage de votre propriété pour l’accès des engins, l’enlèvement de votre ancienne installation, la remise en état de votre terrain, les travaux éventuels dans votre maison et le réseau ne doit pas dépasser 50 mètres linéaires.

 

           Il ne faut pas oublier l’installation d’une ventilation jusqu’au toit. Tous les 3 ans environ curage de votre fosse par une entreprise agrée (200 à 250€), tous les 4 ans un contrôle du SIANE et environ tous les 15 à 20 ans il faudra refaire l’épandage a vos frais et sans aide financière.

 

           Dans 4 ans le contrôle de votre installation avec les travaux effectués, on peut vous  demander de réaliser les travaux dans les 2 ans qui suivent si votre installation présente un danger sanitaire ou de pollution.  Il  vous sera demandé un justificatif des travaux et du curage de votre installation.

 

           Attention vous ne pouvez plus planter d’arbres ou cultiver des légumes au dessus de votre drainage.

 

 

 

 

                                                                                                                         hand pointing

 

                                                         ATTENTION L'ASSAINISSEMENT

                           CA VA VOUS COUTEZ CHER !

 

                     

                     SIGNEZ LA PETITION

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by trait d'union - dans Assainissement
commenter cet article
11 février 2010 4 11 /02 /février /2010 11:00

l-eau-un-bien-precieux 

 

   Le développement durable est aujourd’hui dans la presque totalité des discours. L’environnement et le cadre de vie sont dans les esprits de beaucoup d’habitants de nos villages. Les Briards sont porteurs du bien être et du bien vivre dans la Vallée. C’est avec une certaine lucidité qu’ils ont su mettre en phase l’environnement et la démocratie. C’est un moyen primordial pour satisfaire les besoins de l’ensemble de la population. On ne peut pas imposer des choix comme les éoliennes industrielles, l’assainissement, l’urbanisme dans  le cadre de vie en ne prenant pas en compte l’avis de la population. Généralement cela se termine par un effet boumerang. Dans quelques mois, nous allons être obligés  de mettre aux normes nos assainissements. Il ne faudrait pas profiter des circonstances pour réaliser « une opération financière ». Déjà la vigilance fait naître des contacts entre habitants. Je pense que nous sommes rentrés dans une maturité pour que le développement durable soit solidaire et souhaité. Nous ne voulons pas hypothéquer notre environnement et notre cadre de vie aux futures générations.

                                        Philippe Phalipaud

                         Président de l’Association Trait d’Union

Repost 0
Published by trait d'union - dans Assainissement
commenter cet article
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 10:29

 

 

Monsieur le Président de la République

 

Par la présente, je sollicite toute votre attention sur la mise en conformité du réseau d’assainissement dans les campagnes. Plus de 5,3 millions de familles sont concernées. Elles risquent d’être obligées de financer une partie des travaux. Beaucoup de familles se retrouveraient en très grandes difficultés.

 

De plus, Monsieur le Président vous devez savoir que certaines réalisations d’assainissements proposées sont peu efficaces pour l’environnement.

 

Monsieur le Président depuis la Libération l’Etat a toujours répondu présent et a financé les grands travaux comme l’électrification, le réseau du gaz, le réseau téléphonique, les routes, l’assainissement dans les villes, etc... C’est au nom de l’équité et de la justice entre les populations des villes et des campagnes que nous vous demandons le financement de l’assainissement en milieu rural.

 

Dans l’espoir d’être entendu, recevez Monsieur le Président de la République l’expression de nos salutations les meilleures.

 

Nom :………………………Prénom :……..……………Signature :………………

 

Village………………………..

 

 

Repost 0
Published by trait d'union - dans Assainissement
commenter cet article
4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 20:13

C'est un sujet d'actualité qui vous inquiète à juste titre. Pour en parler sérieusement, je crois qu'il est utile de se rappeler l'histoire de notre pays.

 

Après les moments tragiques et douloureux de la dernière guerre mondiale, notre pays a su reconstruire et remettre en route une économie. Il faut se rappeler que des femmes et des hommes se sont battus pour défendre nos libertés. En 1943 Le Conseil National de la Résistance se réunissait clandestinement pour la première fois dans un appartement parisien. On y retrouvait diverses opinions politiques et syndicales. A cette époque il fallait résister et préparer la libération de la France. C’est sous la Présidence de Jean Moulin représentant en France occupée du Général de Gaulle que huit mouvements de résistance intérieure, deux confédérations syndicales et six représentants des partis politiques reconnaissant la France Libre élaboraient le Programme du Conseil National de la Résistance (C.N.R). Née de la volonté ardente des Français à refuser la défaite, la résistance n’a pas d’autre raison d’être que la lutte quotidienne sans cesse intensifiée.


lecnrlalibration.jpg

Ce n’est, en effet qu’en regroupant toutes ces forces dans des aspirations quasi unanimes de la Nation que la France retrouva son équilibre moral et social et redonna au monde sa grandeur et la preuve de son unité. Dès la libération le socle des conquêtes sociales et économiques était mis en place. On nationalisait les chemins de fer, Renault, l’électricité, le gaz, les banques, etc… L’Etat à cette époque n’a pas  faillit  à  son  rôle. Il  s’est  engagé  sur des grands  travaux  comme  la  construction de logements, l’électrification, le réseau d’assainissement, les routes, le réseau  téléphonique, mais aussi sur le plan social, la sécurité sociale, le SMIG et les libertés de la presse et d’association.

Il y aurait encore beaucoup de choses à raconter sur cette période…. Aujourd’hui, nos acquis sont en train de passer à la trappe !! L’Etat se désengage des grands travaux pour les confier à des entreprises privées. L’exemple des entreprises nationales Gaz de France vendu à Suez, Renault vendu, France Télécom vendu et malheureusement on voit le résultat, TF1 vendu, etc………et maintenant la Poste est menacée de privatisation. Suite à ces changements, avez-vous eu des baisses sur vos factures ?

 

L’Etat a même vendu les autoroutes et avec la décentralisation il a confié les routes nationales aux départements. Les investissements du TER pour le Transport en train aux régions. Les indemnités pour le RMI au département, et tout cela sans aucune contre partie financière. Sur notre canton, nous avons l’exemple de la nouvelle gendarmerie de Rebais qui va coûter la modique somme de 3,388991 Millions d’€ HT. Ce n’est pas le Ministère des Armées qui va payer la construction mais les  18 communes du canton. N’oublions pas que certaines communes ont participé au  financement du radar de la gendarmerie. Beaucoup de communes ont déjà contracté des emprunts comme par exemple la piscine de Bellot et sa dette annuelle de 30 à 50 000 €, le tennis de Villeneuve sur Bellot, etc… pour les autres communes elles ont des crédits en cours pour différents investissements.

 

egout_3.gifC’est maintenant que l’on parle de  l’assainissement. Les communes vont être obligées de trouver une solution financière pour réaliser les travaux. Certaines communes annoncent plus d’un million d’euros (Orly, Sablonnières, etc) Comment vont-elles faire ? L’Etat se débarrassant ainsi de ce lourd fardeau amène les communes rurales à mettre la main à la poche et s’endetter lourdement, au bout du compte c’est le contribuable qui va payer.

 

Je me souviens dans les années 60, quand nous avons changé le voltage, nous étions au 110 volts, nous sommes passés au 220 volts, nous n’avons pas payé le changement de voltage. A cette époque on nous a même échangé gratuitement tous les appareils électroménagers, c’est l’Etat qui a répondu présent. Quand il y a eu l’installation téléphonique, on n’a pas payé les poteaux ni les poses de lignes téléphoniques, mais simplement l’ouverture de la ligne avec l’installation gratuite de deux prises téléphoniques, c’est encore l’Etat qui a répondu présent. Nous n’avons pas payé les mètres de goudron de la route qui passe devant chez nous. Ces dernières années pour ceux qui ont bénéficié du gaz, on ne leur a pas facturé le prix de la tranchée, la fermeture de cette tranchée ni le goudron. Nous n’avons payé que la pose du boitier du compteur.

 

imagesCAMDC57SImaginez la situation suivante, si dans une grande ville on  demandait à chaque propriétaire de payer 4 à 5 000 € de travaux d’assainissement, qu’elle serait sa réaction ? Demandez leur s’ils sont d’accord pour installer dans leur jardin une fosse toutes eaux, un dégraisseur avec un épandage et de chambouler leur jardin avec des engins et pelleteuses, ou bien de mettre une fosse septique dans les maisons de ville!!!! Je n’ose pas y penser ni même imaginer leurs réactions ! Alors pourquoi nous accepterions cela dans nos campagnes ?

 

Il y a deux poids deux mesures, les populations des grandes villes n’ont pas déboursé le coût des travaux d’assainissement alors pourquoi les ruraux ne bénéficieraient pas des mêmes avantages que les urbains. Certains pourraient penser que nous sommes à la campagne et que nous serions obligés d’accepter sans rien dire, et mis devant le fait accompli. Si certains  pensent ne pas pouvoir entendre la colère de 13 millions d’habitants de la campagne !!! alors ils se trompent. Nous l’avons bien vu avec les éoliennes dans certaines communes !!!

 

En fait, il y a une logique de lobby intéressé par l’argent. Tout est bien organisé la réunion publique, avec la société d’ingénierie qui projette sur un  écran les études réalisées.

 

Généralement se sont deux ou trois propositions qui sont faites mais qui ne nous laissent que  le droit de payer ! Une représentante sociale du département qui indique les démarches à suivre et les crédits à faire, un responsable du SPANC qui rappelle la réglementation en vigueur, le représentant du SIVOM qui déclare l’obligation de se mettre « aux normes ».

Nous avons vu certains Maires lever les bras au ciel et s’arracher les cheveux en voyant leurs concitoyens en colère.

 


clip_image002.jpgLors de la réunion à Orly sur Morin j’ai écouté une femme retraitée avec une pension de 600€ poser cette question : Comment vais-je faire pour payer ? La note risque d’être douloureuse suivant le mode de raccordement ou de la solution individuelle. Pour le particulier le coût des travaux peut atteindre 3000 € à 6000€ et ajouter des travaux d’aménagements dans les maisons du centre ville. Le financement à taux zéro ne peut pas être une solution, car premièrement pour bénéficier d’un prêt il ne faut pas être endetté à plus de 30%. Deuxièment avec un petit salaire ou  une pension de retraite le remboursement risque d’être très long et il faut payer en plus le chauffage, l’alimentation, etc.. Que va-t-il leur rester pour vivre ?

 

Dans cette situation et au nom de cette loi, il n’y aurait aucune autre solution car les règles du jeu sont fixées à l’avance.  En effet, la loi dictée n’est pas bonne, elle ne laisse aucun choix à la population et aux élus. C’est l’Abbé Pierre qui disait pendant l’hiver 1954 « Quand une loi n’est pas bonne, il faut savoir la changer ! » Alors je lance un appel aux élus de tous bords politiques ou apolitiques de ne pas accepter  cette pratique du fait accompli. Il faut des fois savoir dire « Non et RESISTER !»

 

Je rappelle à chaque élu qu’il doit respecter les souhaits de ses administrés. Nous savons que leur mandat n’est pas facile à accomplir voire  très complexe. On peut comprendre que de gérer une commune dans de telles conditions relève de l’exploit. Pour notre association Trait d’Union nous sommes prêts à les soutenir, et à participer à toutes les actions et initiatives qu’ils souhaiteraient utiles pour défendre l’intérêt de leurs concitoyens.

 

La mise en conformité du réseau aurait dû commencer depuis plusieurs années. Toutes les installations quelles soient collectives ou non collectives ne sont plus aux normes.  Certains villages ont continué à accorder des permis de construire sans se soucier de l’état du réseau. Tout est mélangé eaux de pluie avec les eaux usées, des stations d’épuration qui ne sont plus aux normes. Des maisons sans aucune fosse et écoulement, mais cela n’a pas empêché le SIANE de prélever une taxe d’assainissement ou de pollution sur les factures d’eau.

 

Ceux qui sont « aux normes » avec un assainissement individuel ont sur leur facture une taxe de pollution. Il ne faut pas oublier que le nettoyage de  leur cuve coute au particulier 400€ tous les 3 ans. C’est contradictoire de faire payer  en plus une taxe de pollution et d’avoir une installation aux normes pour ne pas polluer. D’autre part pendant plus de 20 ans les communes ont encaissé des taxes d’assainissement pour ceux qui sont raccordés au réseau.

 

Qu’ont t’ils fait de cet argent ? Normalement cet argent aurait du  financer la modernisation du réseau, cela n’a pas été le cas !!! Il devrait provisionner les travaux à venir…Qu’en est t’il réellement, c’est une question que nous posons au SIANE ?

 

Lors des réunions publiques dans certains villages, nous avons rencontré une population angoissée et demandant des comptes aux intervenants. Aujourd’hui l’assainissement serait réalisé en fonction des emprunts et des aides accordés par les différents organismes. Tout est bien vague, le mot est trouvé, nous nageons en eaux troubles. Nous n’avons aucune perspective pour régler les problèmes de pollution. Par exemple si la commune a beaucoup d’aides et un accord d’emprunt important : L’assainissement collectif pourrait être installé dans beaucoup de hameaux et au centre ville avec une station d’épuration pour les eaux usées. En revanche compte tenu des aides financières des différents organismes publics et du peu d’emprunt possible (suivant la situation d’endettement des communes) alors c’est l’assainissement individuel que devront demander les habitants des hameaux. Et pour les centres villes tout sera mis dans le même collecteur (l’eau de pluie et les eaux usées).

 

On peut imaginer le problème des communes qui ont les moyens financiers pour réaliser les travaux et celles qui n’en n’ont pas. Si l’Etat jouait son rôle de maître d’œuvre cette situation n’existerait pas.

 

La pollution est un problème grave que l’on ne peut traiter d’un revers de manche, il faut prendre le problème à bras le corps. L’écologie ne doit pas être un prétexte pour faire tourner le tiroir caisse et voir l’Etat se désengager de ses prérogatives .


En n’étant pas raccordé au réseau il faudra débourser une taxe avec une TVA tous les quatre ans soit 105€ la visite, il faudra y ajouter le nettoyage de la fosse toutes eaux 300 à 400€ tous les trois ans environ. Mais l’addition ne s’arrête pas là pour la population, il y aura des conséquences sur les impôts locaux, le prix du M3 d’eau et des taxes de pollution. Pour l’ensemble de la population nous risquons de voir le prix du M3 d’eau multiplié par deux dans certaines   communes et même par trois pour d’autres et voire par quatre ou par six dans certains villages. Les conséquences du désengagement de l’Etat risquent de nous couter cher.

 

Madame, Monsieur, nous vous interpellons, notre pays la France est un exemple dans beaucoup de pays du monde. Son modèle social, son service public et le rôle de l’Etat sont un exemple. Je vous le dis, il ne faut pas abandonner nos acquis issus de la Libération et définis par le Conseil National de la Résistance, c’est de notre responsabilité. Nous devons le transmettre aux futures générations. C’est notre devoir.

 

C’est pour toutes ces raisons que trait d’union souhaite tenir des réunions publiques dans les communes du canton de Rebais pour proposer une autre alternative sur l’assainissement.

 

                                                                                                                Philippe Phalipaud

 



Repost 0
Published by trait d'union - dans Assainissement
commenter cet article
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 09:07

 

                                                 PAS DE FAMILLE SANS NOEL

 

 

Cette année la France compte plus de 8 millions de pauvres, soit 13,4% de la population. C’est un triste record et la situation ne s’arrange pas. L’association Trait d’Union a renouvelé sa collecte et la distribution de denrées  alimentaires, de jouets, des vêtements et  des meubles, etc…. Cette initiative « Pas de Famille sans Noël » aura permis de donner plus de 30 colis de nourriture, des jouets pour 3 familles, des bûches et des galettes des rois. La misère et la grande détresse existent  dans nos villages, mais elles ne se voient pas. De plus en plus de femmes seules avec des enfants nous avouent ne plus avoir à manger à partir du 15 du mois. Une femme avec 2 enfants est menacée d’expulsion. Une adhérente  retraitée avec une toute petite retraite ne peut entretenir sa maison. De ce fait sa maison se trouvant détuilée à un endroit laisse passer l’eau, le froid etc…Nous lui avons trouvé un artisan retraité et bénévole pour lui faire la réparation qui s’impose.  Une autre personne âgée doit attendre sa pension pour acheter de quoi se nourrir. Comment dans ce pays si riche, pouvons-nous laisser des gens dans la misère ou voir des enfants manger une assiette de bouillon avec du pain ? Certaines familles ne peuvent même plus payer la cantine de leurs enfants. Malgré les courriers de relance facturés 1€ et des mises en recouvrement par le trésor public, ces familles essayent de garder leur dignité. Devant une telle situation pouvons-nous rester sans rien faire et sans réagir ? C’est pour ces raisons que Trait d’Union organise régulièrement des initiatives comme par exemple donner des fournitures scolaires, des collectes et distributions alimentaires. Nous  faisons aussi des matinées poneys suivies d’un pique- nique et aussi des  journées de pèche avec panier repas. La solidarité et l’entraide sont des valeurs importantes que nous devons développer. Ayons un peu d’humanisme, vous aussi vous pouvez participer à nos initiatives ou penser  à faire  des dons. Merci pour eux.
 IM001519

Repost 0
Published by trait d'union - dans Solidarité et entraide
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de trait d'union
  • Le blog de trait d'union
  • : association de défense de l'assainissement,l'environnement du cadre de vie la solidarité et de l'entraide l'éducation et la formation dans le canton de rebais.
  • Contact

Recherche

Liens